L'histoire des Chroniques

Un jour la terre a tremblé et tout a disparu dans le gouffre qui s’est ouvert (…) La terre, ouverte en son milieu, a séparé les hommes en deux camps que tout semble opposer, sauf leur volonté de survivre au prix de l’anéantissement de ceux d’en face.
Ces chroniques racontent la vie après la Catastrophe, l’affrontement inéluctable entre le Pouvoir et les Cadrieux, la marche en avant vers la fin de ce monde.
Mais peut-être au milieu des combats, quelque part sur la Ligne, existe-t-il une infime possibilité d’avenir, un espoir, une alternative à la destruction totale amorcée le jour du Grand Mouvement.

Les Chroniques du Grand Mouvement rassemblent un ensemble de pièces écrites par Marine Auriol.
Pour l'instant, ce sont six pièces, dont cinq publiées aux Éditions Théâtrales; une septième est en cours d'écriture… Il y a Zig et More, L'Angare, Urbi, Les Passagers, Fragments Neufs et Droit sur le Nord.

 

Une épopée théâtrale

Découvrir l'écriture de Marine Auriol est pour moi aujourd'hui quelque chose de très fort. Les Chroniques du Grand Mouvement ce n'est pas de la science fiction mais une écriture d'anticipation. Les pièces de Marine sont très dialoguées. Comme un bon film de Tarantino. Chaque pièce a sa propre intrigue et nous tient en haleine jusqu'au bout. Et rien de ce qu'on croyait être en train de se produire n'est vraiment ce qu'on pensait.
Les méandres de la pensée humaine sont bien plus complexes et plus imprévisibles.
Marine Auriol met en jeu des personnages que nous pourrons suivre au fil de ces Chroniques. Le projet est de monter toutes les pièces avec une équipe qui travaillera sur toutes.
Un noyau d'acteurs qui nous permettra non pas de reconnaître des personnages mais de les découvrir toujours un peu autrement, comme s'ils avaient vécu avant, une autre vie peut-être, comme si nous les avions déjà croisés et qu'ils étaient devenus autres…
Le soldat muet qui est dans l'immeuble de "Urbi" sera porté par l'acteur qui aura joué le soldat More dans "Zig et More". Le Gouverneur et sa femme dans "L'Angare" seront joués par ceux qui ensuite joueront Goerth et Glady, dans "Urbi". Et le personnage de l'Angare, cet homme qui a choisi de ne pas prendre parti et de ne rejoindre aucun des deux groupes sera le vieil homme dans "Fragments Neufs", ce vieil homme, solitaire qui vit près du Lac Sec, l'endroit interdit qui traverse toute cette histoire.

L'espace scénique, la musique et la lumière auront aussi une cohérence sur l'ensemble des pièces. Par exemple, l'immeuble dans "Urbi", deviendra le train des "Passagers" et le champ de gourdes sera la plaine du vieil homme…
Ce qui me touche aussi dans les mots de Marine Auriol et dans ses intrigues, c'est qu'il n'y a pas les bons et les méchants; les doux et les mauvais. Chacun a ses méthodes pour arriver où il croit vouloir arriver, chacun ses stratèges, ses pensées. Mais toutes ces méthodes ne sont pas moralement défendables. Seulement il n'y a pas de morale, juste des humanités qui se battent.